La Corrèze pittoresque

  • Imprimer

Ernest Rupin

 

 

La Corrèze pittoresque
Quand Ernest Rupin publiait un Guide touristique de Brive et ses environs

Ernest Rupin, archéologue, anthropologue, historien de l'art et historien local, joua un rôle de premier ordre dans le développement et le rayonnment culturel de la ville de Brive à l'aube du XXe siècle.

 

 

 

 



FRBM19031 8367466  2

En écho à l'exposition qui lui est consacrée au Musée Labenche en juillet et août 2014, la médiathèque propose à ses lecteurs la redécouverte d'un ouvrage étonnant, La Corrèze pittoresque. Ernest Rupin est en effet l'auteur de ce premier guide de tourisme sur la région de Brive, sous-titré Brive et ses environs, Guide touristique, publié en 1907 par la Société de géographie commerciale de Paris.

L'ouvrage propose une approche de l'histoire, de la géographie commerciale, des richesses naturelles, et des voies de communication du bassin de Brive. Si la visite de Brive est particulièrement détaillée, au fil d'un parcours à pied minuté, c'est tout le Bas-Limousin qui est à l'honneur, avec une page consacrée à chaque site remarquable.

Tiré à 10 000 exemplaires, ce guide était destiné à être distribué gratuitement, comme l'indique sa couverture. Les brivistes reconnaîtront aisément quelques uns des commerces dont les publicités viennent s'intercaler entre les pages.

Conservé dans le fonds patrimonial de la médiathèque depuis son entrée dans les collections en 1989, l'ouvrage a fait l'objet d'une restauration à la fin de l'année 2013.
Librement consultable sur demande auprès des bibliothécaires, il sera présenté à la médiathèque tout au long des mois de juillet et août.

La Corrèze pittoresque est également disponible en version intégralement numérisée sur Biblim, la bibliothèque numérique du Limousin : http://www.bn-limousin.fr/items/show/201

Ernest Rupin

Né à Brive le 6 mai 1845 et décédé en 1909, Ernest Rupin est issu d'une famille aisée de Saint-Cernin de Larche.

Après des études de droit à Toulouse, il devint fonctionnaire de l'enregistrement à Bedous puis à Toulouse, avant de pouvoir revenir à Brive en 1873. Néanmoins, son mariage avec la fille d'une des plus grosses fortunes de la ville lui permit de quitter dès 1875 son métier pour se consacrer à ses passions : l'histoire, les sciences et l'art.

Il parcourut alors la Corrèze et le Lot pour en recenser la flore tout en s'intéressant aux grottes préhistoriques des alentours de Brive, à la géologie du Quercy et au patrimoine religieux, comme en témoignent ses ouvrages L'Abbaye et les cloîtres de Moissac (1897) et Amadour, histoire critique et description archéologique (1904). Grâce à ses talents de dessinateur et de photographe, il illustra par ailleurs nombre de ses recherches.

En parallèle, soucieux de diffusion des connaissances, il fonda en 1878 la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, association dont la qualité des publications contribua à la renommée.

C'est avec cette société qu'il créa en 1879 le musée de Brive dont il enrichit les collections par ses donations et celles de ses amis, dans l'ancien couvent des Clarisse qui abritent actuellement les Archives municipales. Il fut, de plus, le premier conservateur de l'établissement et lui donna son nom jusqu'en 1989, date à laquelle le musée Ernest Rupin devint le musée Labenche à l'occasion de son déménagement dans l'hôtel Labenche.

Quelques autres ouvrages et publications d'Ernest Rupin :

• Ernest Rupin, Philippe de Bosredon, Sigillographie du Bas-Limousin, Brive,‎ 1886.
• Ernest Rupin, L'Abbaye et les cloîtres de Moissac, Paris,‎ 1897 (réimpr. 1981).
• Ernest Rupin, La légende de Saint Amadour - À propos d'un mois de Marie, historique sur Roc Amadour, Paris, Librairie G. Baranger Fils,‎ 1909.
• Ernest Rupin (préf. Robert de Lasteyrie - Membre de l'Institut), Roc-Amadour - Etude historique et archéologique, Paris, Livre d'histoire, coll. « Monographie des villes et villages de France »,‎ 1904 (réimpr. 2001). Egalement disponible en version numérique sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58024710.r=.langFR
L'œuvre de Limoges, ouvrage orné de 500 gravures, dont un grand nombre tirées hors texte, d'après les dessins et les photographies de l'auteur, Paris, Alphonse Picard, 1890.
Egalement disponible en version numérique sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6116089b/f14.image

L'ensemble des ouvrages d'Ernest Rupin est consultable à la médiathèque.

 

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58024710.r=.langFR

 

Evènements à venir