Prix des lecteurs 2016 : les 10 romans

  • Imprimer

DSC01884La 11e édition du Prix des lecteurs de la Ville de Brive a été lancée, avec la présentation des 10 romans sélectionnés aux membres du jury.

Organisé par la médiathèque et décerné dans le cadre de la Foire du livre, le Prix des lecteurs de la Ville de Brive récompense un roman français de la saison littéraire.

Les 20 lecteurs membres du jury, qui se sont réunis pour la première fois ce 22 juin, ont pu se rencontrer, prendre connaissance du calendrier et des modalités d'organisation du Prix, et surtout découvrir la sélection concoctée par les bibliothécaires pour cette édition 2016...

Les 10 romans sélectionnés :
Retrouvez dans le catalogue les exemplaires disponibles au prêt en consultant la Sélection dédiée.

 

86 annee blanche

86, année blanche
Lucile Bordes
Liana Levi
Paru le 3 mars 2016

Résumé

Trois femmes, Lucie, Ludmila et Ioulia, racontent, chacune à leur tour, le printemps 1986, au moment de la catastrophe de Tchernobyl. A la Seyne-sur-mer, la première, adolescente, s'inquiète du trajet du nuage radioactif ; à Prypiat, la deuxième, une communiste convaincue, veut croire que tout est sous contrôle ; la dernière, à Kiev, se révèle plus préoccupée par le départ de celui qu'elle aime.

4ème de couverture

Au printemps 1986, le monde découvre Tchernobyl. Sous le nuage radioactif qui traverse l'Europe, trois femmes se racontent. Lucie, dans le sud de la France, se demande s'il va passer la frontière et bouleverser sa vie d'adolescente. Ludmila, dans la ville ultramoderne qui jouxte la centrale, veut croire que tout est sous contrôle dans l'invincible URSS. Ioulia, à Kiev, rêve d'indépendance et de son jeune amant français. Un moment crucial pour chacune d'entre elles, un moment crucial de notre Histoire.

Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, Lucile Bordes se souvient de la peur, de l'attente et du silence. Dans une langue affûtée et poignante, elle dit aussi l'amour, l'engagement et le sens du sacrifice.

Lucile Bordes, née en 1971, enseigne à l'université de Toulon et vit à La Seyne-sur-Mer. Ses deux premiers romans, Je suis la marquise de Carabas et Décorama, ont paru aux éditions Liana Levi.

Lire le premier chapitre du roman

 

Des femmes qui dansent sous les bombes

Des femmes qui dansent sous les bombes
Céline Lapertot
Viviane Hamy
Paru le 3 mars 2016

Résumé

Dans un pays d'Afrique, la guerre civile fait rage. Malgré cela, Séraphine grandit dans son village et rêve qu'elle épouse l'homme qu'elle aime. Mais un jour, des miliciens tuent son père, son frère et la violent. Sauvée par l'armée, elle est hospitalisée, fait la connaissance du docteur Basonga et de Blandine, une guerrière qui la convainc de rejoindre la troupe des lionnes impavides.

4ème de couverture

« Vous avez couru à nos côtés, la caméra embarquée. Vous avez marché aux côtés de nos mères, lorsqu'elles vendaient nos haricots, nos œufs et not

re lait. Vous avez partagé leur sueur. Vous les avez suivies tout le temps. Vous nous suivez partout, que nous nous battions, que nous vendions, que nous produisions. Vous avez constaté une chose : nous marchons. Nous marchons toujours. La marche est notre socle, le fondement de notre petite civilisation de femmes. Nous marchons pour vendre, nous courons pour fuir mais nous marchons encore pour tuer. »

Dans ce pays d'Afrique, la guerre civile fait rage et nul destin n'est tracé. Celui de Séraphine s'annonce heureux – elle épousera bientôt l'homme qu'elle aime –, mais il bascule lorsque des miliciens saccagent son village. Elle perd alors toute sa famille, et son innocence. Sauvée in extremis grâce à l'intervention d'une faction de l'armée régulière conduite par l'exceptionnelle Blandine, elle se joindra à sa troupe de « Lionnes impavides », qui luttent dans l'espoir fou d'un retour à la paix.

Il est impossible de lâcher ce roman – d'une pudeur et d'une justesse saisissantes –, hymne à l'héroïsme des êtres qui transforment leurs silences en un cri de courage et de fureur.

Céline Lapertot est professeur de français à Strasbourg. Des femmes qui dansent sous les bombes est son deuxième livre aux éditions Viviane Hamy.

Lire le premier chapitre du roman

 

PlateauPlateau
Franck Bouysse
La Manufacture de livres
Paru le 7 janvier 2016

Résumé

Un hameau du plateau de Millevaches où vivent Judith et Virgile. Le couple a élevé Georges, ce neveu dont les parents sont morts dans un accident de la route quand il avait cinq ans. Lorsqu'une jeune femme vient s'installer chez Georges ; lorsque Karl, ancien boxeur tiraillé entre pulsions sexuelles et croyance en Dieu, emménage dans une maison du même village ; et lorsqu'un mystérieux chasseur sans visage rôde alentour, les masques s'effritent et des coups de feu résonnent sur le Plateau.

4ème de couverture

« Ici, c'est le pays des sources inatteignables, des ruisseaux et des rivières aux allures de mues sinuant entre le clair et l'obscur. Un pays d'argent à trois rochers de gueules, au chef d'azur à trois étoiles d'or. Ici, c'est le Plateau. »

Franck Bouysse, né en 1965, vit à Limoges. Il a notamment publié Grossir le ciel (Le Livre de Poche), Pur Sang et Vagabond (éditions Écorce).

Lire le premier chapitre du roman

 

Les ames rougesLes âmes rouges
Paul Greveillac
Gallimard
Paru le 7 janvier 2016

Résumé

La trajectoire de deux Moscovites de la mort de Staline à la Glasnost de Gorbatchev. Katouchkov, un lettré, travaille pour la commission de censure du Département littéraire tandis que Golchenko est projectionniste dans un cinéma réservé au Parti. Ils sont les témoins privilégiés de la renaissance artistique d'un pays empêtré dans le totalitarisme.

4ème de couverture

Moscou. U.R.S.S. La culture est enrégimentée afin de servir l'État.

Vladimir Katouchkov et Pavel Golchenko, la vingtaine, se rencontrent un soir par hasard. Le premier est censeur au sein du GlavLit, qui statue sur tout ce qui paraît dans le pays. Le second est projectionniste au Goskino, le cinéma des officiels du Parti. Deux institutions où sont quotidiennement interdites, coupées, asservies les œuvres d'une nouvelle génération d'écrivains et de cinéastes qui tente de s'épanouir depuis la mort de Staline.

Vladimir Katouchkov, écœuré par le système, décide d'en dénoncer l'hypocrisie. À ses risques et périls. Et bientôt au détriment de ceux qui l'entourent.

Les âmes rouges est un roman hommage aux plus indépendants des artistes soviétiques et aux chefs-d'œuvre de ce que l'on a appelé « la dissidence ». C'est aussi une ode à l'amitié : celle qui lie, à travers les épreuves et les ans, le Russe Vladimir Katouchkov et l'Ukrainien Pavel Golchenko.

Paul Greveillac est né en 1981. Les âmes rouges est son premier roman.

Lire le premier chapitre du roman

 

Lombre de nos nuitsL’ombre de nos nuits
Gaëlle Josse
Noir sur blanc
Paru le 7 janvier 2016

Résumé

De passage dans une ville, une femme rentre dans un musée. Là elle s'éprend du tableau Saint Sébastien soigné par Irène de Georges de la Tour, qui lui donne l'occasion de revivre un amour passé. A ses souvenirs s'entremêle l'histoire de la création du tableau par le peintre et son apprenti.

4ème de couverture

Deux récits se dessinent dans L'ombre de nos nuits, avec au centre un tableau de Georges de La Tour. En 1639, plongé dans les tourments de la guerre de Trente Ans en Lorraine, le peintre crée son Saint Sébastien soigné par Irène. De nos jours, une femme, dont nous ne saurons pas le nom, déambule dans un musée et se trouve saisie par la tendresse et la compassion qui se dégagent de l'attitude d'Irène dans la toile. Elle va alors revivre son histoire avec un homme qu'elle a aimé, jusque dans tous ses errements, et lui adresser enfin les mots qu'elle n'a jamais pu lui dire. Que cherche-t-on qui se dérobe constamment derrière le désir et la passion ?

En croisant ces histoires qui se chevauchent et se complètent dans l'entrelacement de deux époques, Gaëlle Josse met au cœur de son roman l'aveuglement amoureux et ses jeux d'ombre qui varient à l'infini.

Après le succès du Dernier gardien d'Ellis Island, prix de littérature de l'Union européenne 2015, Gaëlle Josse poursuit avec ce cinquième roman son exploration des mystères que recèle le cœur.

Lire le premier chapitre du roman

 

Le dernier amour d Attila KissLe dernier amour d'Attila Kiss
Julia Kerninon
Editions du Rouergue
Paru le 6 janvier 2016

Résumé

Attila Kiss, cinquantenaire hongrois, tombe amoureux d'une jeune fille viennoise, riche et cultivée. Tout les sépare, la classe sociale, l'âge, l'histoire.

4ème de couverture

« Par la suite, il se demanderait souvent s'il devait voir quelque chose d'extraordinaire dans leur rencontre – cette fille venant à lui sur la terrasse d'un café qui n'était même pas son préféré, qu'il ne fréquentait que rarement. Si elle était passée par là la veille, ou simplement une heure plus tôt ou plus tard, elle l'aurait manqué – il ne l'aurait jamais connue, il serait resté seul avec ses poussins et sa peinture et sa tristesse et sa dureté. Mais elle était venue, et il avait poussé doucement la lourde chaise de métal pour qu'elle puisse s'installer, et c'était comme ça que tout avait commencé. »

À Budapest, Attila Kiss, 51 ans, travailleur de nuit hongrois, rencontre Theodora Babbenberg, 25 ans, riche héritière viennoise. En racontant la naissance d'un couple, Julia Kerninon déploie les mouvements de l'amour dans ses balbutiements. Car l'amour est aussi un art de la guerre, nous démontre-t-elle avec virtuosité dans son deuxième roman.

Julia Kerninon est née en 1987 à Nantes. Son premier roman, Buvard, a reçu de nombreux prix, dont le prix Françoise Sagan. Elle a été lauréate de la Fondation Jean-Luc Lagardère en 2014.

Lire le premier chapitre du roman

 

IllettreIllettré
Cécile Ladjali
Actes Sud
Paru le 6 janvier 2016

Résumé

Elevé par une mère analphabète, Léo, 23 ans, travaille dans un atelier d'imprimerie sans pouvoir déchiffrer les lettres qui défilent devant lui. Handicapé par son illettrisme, honteux, il lutte pour reconquérir le langage écrit.

4ème de couverture

Illettré raconte l'histoire de Léo, vingt ans, discret jeune homme de la cité Gagarine, porte de Saint-Ouen, qui chaque matin pointe à l'usine et s'installe devant sa presse ou son massicot. Dans le vacarme de l'atelier d'imprimerie, toute la journée défilent des lettres que Léo identifie vaguement à leur forme. Élevé par une grand-mère analphabète, qui a inconsciemment maintenu au-dessus de lui la chape de plomb de l'ignorance, il a quitté le collège à treize ans, régressé et vite oublié les rudiments appris à l'école. Puis les choses écrites lui sont devenues peu à peu de menaçantes énigmes.

Désormais, sa vie d'adulte est entravée par cette tare invisible qui grippe tant ses sentiments que ses actes et l'oblige à tromper les apparences, notamment face à sa jolie voisine, Sibylle, l'infirmière venue le soigner après un accident. Réapprendre à lire ? Renouer avec les mots ? En lui et autour de lui la bonne volonté est sensible, mais la tâche est ardue et l'incapacité de Léo renvoie vite chacun à la réalité de ses manques : le ciel semble se refermer lentement devant celui que les signes fuient et que l'humanité des autres ignore.

Centré sur le combat de Léo contre son illettrisme, le nouveau roman de Cécile Ladjali est un livre d'énergie et de conviction qui ouvre une voie imprévue et poétique sur ce handicap invisible, poursuivant une réflexion qui lui est chère autour des mots, de l'école, de la dignité et de l'estime de soi, impossibles sans le langage.

D'origine iranienne, Cécile Ladjali est agrégée de lettres modernes. Elle vit à Paris, où elle enseigne la littérature dans le secondaire ainsi qu'à la Sorbonne nouvelle. Chez Actes Sud ont déjà paru Les Souffleurs (2004), La Chapelle Ajax (2005), Louis et la Jeune Fille (2006), Les Vies d'Emily Pearl (2008), Ordalie (2009), Aral (2012), Shâb ou la nuit (2013), et une pièce de théâtre, Hamlet/Électre (2009, Actes Sud-Papiers).

Lire le premier chapitre du roman

 

La femme au colt 45La femme au colt 45
Marie Redonnet
Le Tripode
Paru le 7 janvier 2016

Résumé

L’Azirie est tombé sous le joug d’une dictature. Lora Sander décide de fuir le pays. Sa vie de comédienne est devenue impossible. Elle prend le chemin de l’exil et rejoint l’Etat limitrophe de Santarie, munie de son colt 45.

4ème de couverture

« Il avait très envie de venir visiter ma cabine à bord de l'Arche de Noé. Je lui ai répondu que pour moi les jeudis soirs c'était fini. Plutôt me passer d'un homme que d'être sous son emprise. Il ne suffit pas que j'aie vendu mon colt. Même absent, comme la jambe d'un amputé, il continue de me faire mal. »

Depuis son premier roman (Splendid Hôtel, Minuit, 1986), Marie Redonnet poursuit une œuvre fascinante, qui chemine entre la fable et le scalpel. Ses textes déploient un imaginaire puissant. Ils remettent en question le monde dans lequel nous acceptons de vivre. Après plusieurs années de silence, Marie Redonnet nous offre – avec La Femme au colt 45 – le destin d’une femme qui a choisi de rester libre.

Lire le premier chapitre du roman

 

Et leurs baisers au loin les suiventEt leurs baisers au loin les suivent
Corinne Royer
Actes Sud
Paru le 6 janvier 2016

Résumé

Cassandre vient déclarer à la gendarmerie la disparition de son mari. Pourtant elle sait où il se trouve, et qu'il ne reviendra plus. Bientôt, elle reçoit de mystérieux courriers annonçant des révélations au sujet du passé de Léon. Que peut-elle ignorer de cet époux taiseux, qu'elle a aimé résolument un tiers de siècle durant dans le quotidien rugueux d'une ferme de Saône-et-Loire ? Et connaissait-il bien sa femme, son étrangère à la peau sombre qui ne lui a pas donné d'enfant et n'a cessé de rêver du lointain pays de ses ancêtres ? On ne mesure jamais les zones de violence que recèle toute vie, la part de mensonge que contient tout amour, la force des liens qui nous attachent à la terre et aux hommes.

4ème de couverture

D'Haïti à la mer Égée, de l'Algérie au Mexique, de l'Antarctique aux États-Unis, ce roman fiévreux à l'écriture envoûtante explore les géographies intimes au hasard desquelles les fragiles destins humains s'abîment, se heurtent et malgré tout se bâtissent.

« J’ai voulu que ce texte éprouve la justesse de nos sentiments, la puissance de nos attachements, un roman à l’intérieur duquel s’insinueraient plusieurs livres comme s’entrelacent plusieurs vies dans chacune de nos existences. Et c’est peut-être cette nécessité fiévreuse qui parcourt ces Baisers : relater la géographie des songes, sonder les abysses, fouiller les interstices, non pas comme on remue un couteau dans la plaie mais comme on draine un abcès. » C. R.

Née en 1967, Corinne Royer vit entre Saint-Étienne, Paris et Uzès. Elle est l'auteur de deux romans publiés aux éditions Héloïse d'Ormesson : M comme Mohican (2009) et La Vie contrariée de Louise (2012).

Lire le premier chapitre du roman

 

Nous sommes deuxNous sommes deux
Marianne Rubinstein
Albin Michel
Paru le 30 décembre 2015

Résumé

Emma et Axel sont jumeaux. Ils se marient le même jour réunissant une famille athée, une juive et une catholique. Ces unions remettent en question, non pas les traditions et les convictions religieuses, mais les rapports familiaux et générationnels de chacun.

4ème de couverture

Ils ont trente ans, ils sont jumeaux et vont se marier en même temps, dans un an. D'ici là leur vie va être bouleversée, celle de leurs parents et de leurs beaux-parents aussi. Pas si simple de former un couple quand d'autres se défont, quand on a été perçu toute son enfance comme une seule entité, quand on est confronté à ce qui restreint le désir de liberté.

Au-delà du mystère de la gémellité et du mariage, Marianne Rubinstein explore avec justesse les rapports familiaux et générationnels dans une société qui croit pouvoir passer sous silence ses peurs les plus secrètes. Elle construit une œuvre singulière où alternent récits à l'ombre de la Shoah et romans à l'épreuve du temps dont Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel.

 

Evènements à venir