Aube, Aurore, Crépuscule

  • Imprimer

aube jff001 bis

La médiathèque vous propose de découvrir, dans le petit hall, le livre d'artiste : Aube, Aurore, Crépuscule.

Ce livre est composé de poèmes de Gérard de Sorval, Philippe Duc Maugé avec mise en page et une gravure de Jean-François Ferraton (Rochetaillé : Chêne-Voyelle, 1996).

Aube, Aurore et Crépuscule a fait l'objet d'un tirage à 33 exemplaires sur moulin de Larroque, dont 22 communs, le lettrage, les compositions et la gravure ont été réalisé par Jean-François Ferraton. Les bois gravés ont été tiré sur les presses à bras du Chêne Voyelle, les Sérigraphies à l'atelier de René Jaros à Fontaine Saint martin. - Edition originale avec le soutien d'Anne-Marie et Bernard Filippini

L'exemplaire de la médiathèque porte le numéro 31 avec la signature de J.F Ferraton. –

Aube : recueil de poèmes de Gérard de Sorval.
Aurore : recueil de Poèmes et Gravures de Jean-François Ferraton.aurore jff002 bis
Crépuscule : recueil de poèmes de Philippe Duc Maugé.

 

 

Jean-François FERRATON est un artiste français d’art sacré actuellement basé à Lyon.
Élève du peintre fresquiste et vitrailliste  René-Maria Burlet à l’académie du MINOTAURE de Lyon de 1978 à 1989. Il a effectué de nombreux travaux d’art sacré en collaboration avec ce peintre qui lui enseigna les principes de la composition picturale, selon des enseignements du peintre Albert Gleizes.

Il intègre en 1989 l’Union Compagnonnique des Devoirs Unis où il sera reçu compagnon graveur sur bois et où il pourra plus tard perfectionner sa pratique de gravure sur pierre et le travail du verre au four par des éclairages avec des artisans d’art de haut niveau.

crepuscule jff002 bisAprès avoir sculpté, pendant quelques années, de nombreux bas-reliefs sur bois, il crée en 1985, son propre atelier à l’enseigne du Chêne-Voyelle. Il edite jusqu’en 1995 une douzaine de livres d’artiste xylographiés qui le feront connaître en France auprès de la quasi-totalité des bibliothèques disposant d’un fond de bibliophilie contemporaine, il édite également à cette époque des estampes de grands formats et des gaufrages.
Puis il donne pendant quelques années des formations dans le domaine de la gravure ou de la composition picturale, soit dans son atelier, soit à l’extérieur pour des organismes de formation, ou pour la fondation Gleizes.
Il obtient en 1993 le prix du manuscrit du conseil général du Rhône pour son ouvrage « Lettre à René-Maria Burlet » qui rendait hommage à son maître.
Il revient à la création de grands bas-reliefs gravés sur bois et sur pierre avec une orientation sur la symbolique chrétienne.

Depuis 1995, il se consacre entièrement à la création d’œuvres d’art sacré (autels, ambons, tabernacles, croix de chœur, baptistères, éléments architecturaux, vitraux) dans un style sobre et épuré où le verre très épais rentre en conjonction avec la pierre, le bois ou le métal.
En 15 ans, il a réalisé plus de 400 œuvres originales ce qui le place parmi les créateurs importants dans le domaine de l’art sacré actuel, aux côtés d’artistes comme Dominique Kaeppelin, Jacques Bris ou Jacques Dieudonné et à la suite d’autres comme Arcabas, Goudji ou Philippe Kaeppelin.

http://www.artsacre.net/index.php