varda 3

varda

 

Pour le mois du film documentaire 2019, la médiathèque s’associe avec Les Yeux Verts (Pôle d'Éducation aux images en Nouvelle Aquitaine) et le cinéma Le Rex autour d’une programmation "Hommage à Agnès Varda".


En préambule de la projection, le Directeur du Cinéma Le Rex, Romain Grosjean, proposera une présentation de la carrière d’Agnès Varda.

 MDDoc2019 banniere1000x150banniere1 1

 

les glaneurs

Les glaneurs et la glaneuse

De Agnès Varda
Avec Agnès Varda, Bodan Litnanski, François Wertheimer
Durée 1h 22min

Synopsis
Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, récupereurs, ramasseurs et trouvailleurs. Par nécessite, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant. On est loin des glaneuses d'autrefois qui ramassaient les épis de blé après la moisson. Patates, pommes et autres nourritures jetées, objets sans maître et pendule sans aiguilles, c'est la glanure de notre temps. Mais Agnès est aussi la glaneuse du titre et son documentaire est subjectif.


Agnès Varda, née Arlette Varda le 30 mai 1928 à Ixelles et morte le 29 mars 2019 à Paris, est une photographe, réalisatrice de cinéma et plasticienne française.
En 1949, elle accompagne le metteur en scène Jean Vilar et se fait connaître en photographiant la troupe du Théâtre National Populaire dont elle devient la photographe officielle.
Elle tourne son premier film en 1954 : "La Pointe courte", avec deux comédiens du TNP, Philippe Noiret et Silvia Monfort.
En 1961, elle réalise "Cléo de 5 à 7" qui remporte un vrai succès et scelle son destin de cinéaste. Dans les années 70, elle part à plusieurs reprises à Los Angeles et y tourne deux documentaires. Agnès Varda est une cinéaste éclectique qui aime mélanger les genres documentaires et fictions , les formats longs-métrages et courts-métrages.
Elle remporte en 1985 le Lion d'or à Venise pour son film "Sans toit ni loi". 

A la mort de son époux Jacques Demy en 1990, elle tourne un film hommage "Jacquot de Nantes". Puis en 2000, la cinéaste renoue avec le succès du public grâce à un documentaire "Les Glaneurs et la Glaneuse". Depuis 2006 Agnès Varda se lance aussi dans activité d'artiste visuelle en proposant des installations dans différentes expositions d'art contemporain.
En 2008, elle sort en guise d'autoportrait le long-métrage "Les Plages d'Agnès" qui reçoit le César du meilleur film documentaire. Au Festival de Cannes de 2015, la Palme d'honneur lui est décernée. Et fin 2017, elle reçoit un Oscar d'honneur. Elle est la première femme (réalisatrice) de l'histoire du cinéma mondial à accéder à une telle reconnaissance.

 

Evènements à venir