Fable illus

Aurore, si jeune à peine éclose

Errant dans les bois si obscurs

D'une humeur profondément morose,

Survient alors le loup cherchant nourriture 

« Vous ici, diable, je me décompose

devant une âme si belle et si pure »

 

« N'ayez crainte, je ne cherche à vous nuire

Je dirais plutôt à vous conduire

Sans vouloir vous trahir,

Vous qui me paraissez si frêle

Dans ces lieux si cruels

Je vous accompagne, c'est bien naturel  »

 

-« Ais-je le choix ? Maître des lieux

Vous serez donc mon hôte, je vous offre mon gîte

Par conséquent ne soyez pas vicieux

Pour une belle visite, de mes lieux,

Elle deviendra je suis sûr, votre favorite

Soyez donc audacieux, soyez donc curieux »

 

« Demoiselle, sans chercher à  vous offenser

Accélérez donc votre pas jusqu'à votre demeure

d'une évidence, mon estomac sonne l'heure

Il me serait bien regrettable de devoir vous broyer

Moi qui ne cherche qu'à vous honorer

mieux, vous protéger de tout affameurs !»

 

Devant un tel festin, ce grand souverain

en oublia sa tête

Elle tira la chevillette

La bobinette cherra,

La trappe s'ouvra

Le loup au milieu des rats !

 

« Loup ne paniquez pas,

Restez bien confiné

Vous serez juste infecté

Vous n'en mourrez pas

Pensez à vous vermifuger

Sans quoi s'installera, le corona ! »

 

« Vous serez châtié de votre témérité » entendit-on...

Le loup, a eu tort, se confond dans le remord, de s'être crû le plus fort !

Qui se cache donc derrière …. ?

 

Et depuis ce jour, soyez en certain

Se voulant malin est devenu crétin

Fini le loup d'antan, effrayant les enfants 

Qui alimente nos pages, en bon et cher client 

Son heure de gloire est passée sur le fil du  rasoir

Dans toutes nos belles histoires... !

Evènements à venir

Il n'y a pas d'événement à venir

Tous les événements