Coup de griffes

  • Imprimer

coup de griffeCoup de griffes sur le dernier album de Dream Syndicate : The universe inside

Et bonjour ! Ça fait un bail, qu’est-ce que tu deviens ?

Je regarde sans dire un mot la personne qui vient de m’interpeller. Son visage me dit bien quelque chose mais bizarrement l’ensemble ne me dit rien.

Tu ne me reconnais pas ? C’est moi, Riton !

Riton !! Cela fait plus de 30 ans que je ne l’avais pas vu. En fait on s’était croisés il y a trois ans mais cela ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable, trop furtif, trop fugace. Là il se tient devant moi et j’ai tout le loisir de décortiquer le phénomène. Que lui est-il arrivé ? J’aimais bien Riton, il avait la classe, un style bien à lui, tout autant dandy que voyou. Il pouvait porter un costume strict, impeccablement coupé, il y ajoutait toujours une petite touche personnelle, un je ne sais quoi d’exotique, voire psychédélique. Jamais rien d’ostentatoire, juste ce qu’il fallait pour se démarquer des autres et être cool et branché. Mais là, ce n’est pas possible, c’est quoi ce look ? Le costume est toujours là, un peu plus élimé aux revers bien sûr, mais il porte autour du coup un énorme collier de perles qui pendouille sur une chemise aux couleurs criardes, vissé sur la tête il a un chapeau porkpie de jazzman cerclé d’un foulard patchwork et aux pieds des vielles santiags à bout de souffle !

C’est quoi cette dégaine ? Avec les années c’est tout à fait normal de changer de style, c’est même salutaire lorsque les tenues sont trop typées, marqueur éphémère d’une époque précise. Mais franchement qui porterait après trente ans le même baggy trop large, tombant sous un caleçon fleuri, un haut de survêt fluo et une casquette Jul porté à l’envers !! Ce n’était pas du tout le cas de Riton. Son style était indémodable parce qu’il était juste. Avec le temps il aurait pu sensiblement évoluer mais certainement pas accentuer, au risque de se caricaturer, les petites touches disparates qui formaient pourtant un ensemble homogène à sa tenue.

J’aime bien Riton, mais plutôt que de lui demander s’il avait perdu un pari je feins de ne pas le reconnaitre et je passe mon chemin en espérant le croiser à nouveau, quand il aura quitté cet accoutrement.

Laurent

Evènements à venir

Tous les événements