Zoom sur...

Le Maréchal Brune numérisé

A l'occasion de la commémoration du bicentenaire de la mort du Maréchal Brune, mort en 1815, la médiathèque propose au public de consulter librement une version numérique de plusieurs textes et ouvrages liés au Maréchal Brune, conservés dans ses collections patrimoniales et locales.

Des documents savoureux et variés, qui permettent de remettre en perspective et en contexte, avec recul et humour, l'admiration tout à la fois emphatique et attendrie vouée à l'illustre enfant du pays.

 

ExBrive - 58- Le theatretrait du procès-verbal des cérémonies qui ont eu lieu à Brive les 2 et 3 octobre 1841 à l'occasion de la statue élevée au maréchal Brune
Imprimerie  de Vinchon, 1841. Coll. Médiathèque de Brive, fonds patrimonial local, 00 ZA1 BRU

Ce document reprend l'intégralité du procès-verbal des cérémonies qui ont eu lieu à l'occasion de l'inauguration de la statue érigée en hommage au maréchal Brune sur la place de la Guierle à Brive, en 1841. Sculptée par M. Lanno et fondue par MM. Soyer et Ingé, cette statue a miraculeusement résisté aux conflits de 1870 et 1914, et est toujours en place aujourd'hui.

Illustration : Brive, le théâtre, carte postale (sans date). Coll. Médiathèque de Brive

 

Le MaPortrait in le Mal brune imp Roche 1915 page  1réchal Brune pendant la 1ère Restauration et les Cent jours jusqu'à sa mort
Colonel Vermeil de Conchard, Imprimerie Roche, Brive, 1915. Coll. Médiathèque de Brive, fonds patrimonial local, 00 ZA1 BRU

Cet essai historique retrace le parcours et la vie du Maréchal Brune dans les deux années qui précédèrent sa mort, en 1814 et 1815. Composé « d'après des documents anciens et nouveaux avec un portrait, un tableau et deux lettres inédites », il est notamment illustré par un portrait issu des galeries historiques de Versailles. [...]

Paul-Prosper Vermeil de Conchard (1847-1936) : cet érudit local de la fin du XIXe siècle, qui fut colonel, est un historien militaire spécialiste de la période napoléonnienne. Membre de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, il a notamment publié à Brive et à Tulle plusieurs ouvrages sur Brune, mais aussi sur Cabanis.

 

Illustration : Portrait du Maréchal Brune, in Le Maréchal Brune pendant la 1ère Restauration et les Cent jours jusqu'à sa mort, Colonel Vermeil de Conchard, 1915. Coll. Médiathèque de Brive

 

Correspondance Brune (Lettres inédites)
Colonel Vermeil de Conchard, Imprimerie Juglard, Tulle, 1924. Coll. Médiathèque de Brive, fonds patrimonial local, 00 ZA1 BRU

Ce recueil présente des lettres inédites provenant de papiers de famille. Les unes sont écrites par le Marechal Brune ou par sa femme, les autres leur sont adressées ou les intéressent directement. Le volume contient une dédicace manuscrite : « A la bibliothèque de la Ville de Brive, Don de l'auteur, Brive le 28 octobre 1924 ».

Ainsi, le colonel Vermeil de Conchard nous apprend notamment que « bien que Brune eût quitté Brive en 1874 pour n'y plus revenir qu'accidentellement, sa ville natale se garda bien d'oublier l'homme célèbre parvenu tôt aux suprêmes honneurs, qui honorait son pays » : auréolé de gloire, le Maréchal fut l'objet à maintes reprises de témoignages enthousiastes de respect et d'admiration par ses compatriotes et les représentants de la cité. Il fut notamment sollicité par la municipalité, en 1800, qui lui demanda l'appui de son influence en faveur de ses revendications pour la préfecture du département : « la vieille rivalité de Tulle et Brive éclate dans cette lettre, où, dans le style emphatique et déclamatoire de l'époque, on s'élève contre les entreprises de l'intrigue et de l'ambition ».

 

Le Maréchal Brune. Poésie, par M. Lacoste du Bouig (Nouvelle édition précédée d'une introduction par É. Gouin)
Edouard F. Lacoste, Brive, Imprimerie Verlhac, 1876 (1ère éd. 1840). Coll. Médiathèque de Brive, fonds patrimonial local, 00 ZA1 BRU

Cet hommage poétique au Maréchal Brune, grandiloquent et savoureusement emphatique, a été composé par M. Lacoste du Bouig, à Brive, à l'occasion de l'inauguration de la statue de Brune, en 1841 :

Vous tous, nobles guerriers que rien ne sut abattre,
L'orgueil des nations vous brave, il faut combattre !
Brune, prends ton essor ! Ici ne vois-tu pas
Des palmes à cueillir et la mort sur nos pas ?
Brune, salut à toi ! Salut à la grande âme
Oubliant un affront quand l'honneur la réclame !

 

Les ouvrages sont conservés à la médiathèque. Librement consultables sur demande auprès des bibliothécaires, ils seront présentés au public tout au long du mois de mai 2015. Intégralement numérisés, il sont également disponibles en version numérique sur le site de Biblim, la bibliothèque numérique du Limousin, ainsi que dans Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF : l'accès à ces ressources numérisées est permis directement depuis le site de la médiathèque.

 

GuillauBuste du marechalme Marie-Anne Brune est né le 13 mai 1763 à Brive, d'une famille de juristes. Après avoir fini ses humanités au collège des Doctrinaires de Brive, il part à Paris en 1785 pour poursuivre les études juridiques imposées par sa famille. S'étant découvert une vocation littéraire, il devient finalement ouvrier typographe, achète une petite imprimerie et se lance dans la presse.

S'étant rapproché de Marat, Camille Desmoulins et Danton, il adhère totalement et avec ardeur à la cause de la Révolution, et s'inscrit en 1791 au Club des Cordeliers. Devenu pamphlétaire mais souhaitant défendre ses idéaux par les lettres comme par les armes, il s'engage en 1791 dans une carrière militaire : colonel en 1793, il devient général sur le champ de bataille en 1797. Après avoir commandé la place de Bordeaux puis s'être illustré à Arcole et à Rivoli, il suit Bonaparte en Italie. Il est nommé Maréchal d'Empire en 1804 par Napoléon lors de son l'avènement, puis Gouverneur des villes hanséatiques en 1806. Mais ses opinions républicaines inquiètent le pouvoir : tombé en disgrâce de 1807 à 1814, il se rallie aux Bourbons.

Revenant en grâce lors du retour de l'île d'Elbe, il participe aux Cent jours et accepte le commandement de la division militaire de Marseille. Mais, reconnu par des royalistes, il meurt assassiné à Avignon, le 2 août 1815.

Illustration : Buste du Maréchal Brune, attribué à Giuseppe Cerrachi (1751-1801), marbre. Coll. Musée Labenche, inv. 88.52.1.

 

 Consultez la sélection des ouvrages liés au Maréchal Brune disponibles à la médiathèque

 

 

« Série noire » : 70 ans de polars...

gallimard 3Sur les fonts baptismaux de la « Série noire », il y a deux parrains :
Picasso, qui a dessiné la couverture, et Jacques Prévert, qui a trouvé le titre.
Créée en 1945, collection presque anecdotique à la Libération, la « Série noire» est vite devenue LA référence d'une certaine manière de voir le monde à travers le polar.

Diane de Bournazel

Quleques nuages 2012 451x300Les livres de l'artiste Diane de Bournazel, des trésors à découvrir parmi les dernières acquisitions de la médiathèqueQuleques nuages 2012 451x300

Créatrice et illustratrice de livres d'artistes, Diane de Bournazel travaille le livre comme œuvre et comme objet depuis plus de 25 ans.

Suzanne Valadon, du modèle à l'artiste

suzanne-valadon-in-1885-jean-fabris-1374232275 org

Suzanne Valadon, pseudonyme de Marie-Clémentine Valade, est née à Bessines-sur-Gartempe, près de Limoges.

Elle est la mère du peintre Maurice Utrillo.

"Regards de femmes"

 REGARDS DE FEMMES 600x300 EXTRAITREGARDS DE FEMMES 600x300 EXTRAIT

REGARDS DE FEMMES copieRegards de femmes, c'est l'aventure de six femmes qui s'engagent dans un projet d'écriture et qui abordent divers sujets qui les ont interpellées et ou touchées.

Evènements à venir

Tous les événements